L’engagement citoyen au cœur (partie 3) – Saillans, ça nous a PLU

Petit retour en arrière. Nous sommes en 2011, et au cœur de la Drôme, à Saillans, 1200 habitants, deux camps s’affrontent. D’un côté, un projet de supermarché soutenu par le Maire, François Pégon (MoDem). De l’autre, une poignée de citoyens qui fondent une association : Pays de Saillans Vivant. L’objectif de ces habitants : faire capoter le projet du groupe Casino/Intermarché et de la mairie, afin de conserver un cœur de ville actif, avec ses petits commerces. Forte de sa victoire, cette association donnera naissance quelques années plus tard,  à une liste politique : « Autrement pour Saillans… tous ensemble ». En 2014, ils renversent le Maire sortant. Plus qu’un programme, ils sont porteurs d’une méthode différente : la participation de tous à la gestion de la ville. Transparence et collégialité guideront leur action.

Nous sommes en 2016 et au cœur de la Drôme, cela fait déjà deux ans que l’équipe en place expérimente une démocratie participative et active. Après la création des Groupes Action Projet, du conseil des Sages ou encore des commissions participatives thématiques (plus de détails ici), la Mairie décide aujourd’hui d’aller plus loin en révisant son PLU (Plan Local d’Urbanisme) de manière collaborative. Nous avons pu participer à l’un de ces ateliers.

Saillans, ça nous a PLU

En ce samedi 2 juillet, nous poussons les portes de la salle des fêtes de Saillans. Il est 10h du matin. Environ 50 personnes, hommes et femmes de tous âges, se pressent aux abords de la salle, dans la bonne humeur.

Comme pour les précédents ateliers, c’est la Turbine à Graines qui anime la réunion. On retrouve d’ailleurs assez vite leur patte dans la salle, avec les affiches de couleurs des porteurs de paroles (voir aussi l’article précédent).

Les porteurs de paroles : un outil de communication et d’implication citoyenne

Durant les mois précédents, les habitants de Saillans avaient été interrogés sur le marché : Que voudraient-ils pour leur ville ? Quelles sont les zones à travailler, à préserver ?… Une démarche qui amène chacun à débattre et à poser ses idées sur ces feuilles de papier de couleur. Un moyen aussi d’informer sur la démarche participative en cours, et d’appeler chacun à y participer. Affichées lors des ateliers suivants, ces affiches permettent la prise en compte de la parole des habitants dans les ateliers.

Tout en lisant ces affiches, nous faisons le tour de la salle. Nous nous retrouvons face à cette immense image aérienne de la ville de Saillans. Dessus, des zones sont mises en valeur. Elles indiquent des quartiers à préserver et d’autres à réaménager. Des commentaires sont aussi écrits un peu partout. « Éviter l’effet lotissement », « concurrence entre agriculture et logement en bord de rivière »… les habitants ont identifié les enjeux importants et ont des préconisations pour la ville.

Nous découvrons ensuite un prospectus qui nous indique les différentes étapes de cette consultation citoyenne pour la révision du PLU.

Une consultation citoyenne en 5 actes

La grande carte : comme dit plus haut, c’est une carte aérienne de la ville. Dessus, les habitants étaient invités à inscrire leurs impressions et leurs recommandations.

Arpentage de textes sur le PLU : à travers une lecture collective de textes juridiques et de récits d’expériences de concertation, les participants se dotent d’une même grille d’analyse. Ils se renforcent dans leurs compétences théoriques et reprennent confiance dans leur capacité à intervenir dans un champ d’habitude réservé aux experts. Pas « sexy » en apparence, l’atelier a pourtant été très suivi. La preuve que la formation attire.

Promenades : sur deux jours, 5 promenades ont permis d’identifier des enjeux sur certains quartiers de la ville. A travers la confrontation des avis de chacun, ces balades ont été synthétisées et ont nourries le travail des urbanistes, paysagistes et architectes qui accompagnaient les habitants.

Arpentages de textes sur les objectifs de révision du PLU et les modes de concertation : durant cet atelier, les participants ont découvert des révisions de PLU dans d’autres communes. Cela a permis de compléter le premier atelier d’arpentage, notamment grâce aux synthèses de tous les ateliers pratiqués jusqu’alors.

Tables thématiques : c’est l’atelier que nous vous racontons ici.

Pour l’accompagner la mairie a choisi un consortium de structures locales : des architectes (SILO), des urbanistes (Claire Bonneton), des paysagistes (FAR Paysagistes) et des spécialistes de la participation des habitants (Turbine à Graine).
Durant 5 mois leur mission consistait à accompagner la commune dans la rédaction des objectifs de révision du PLU (pourquoi on souhaite réviser le PLU) et des modalités de concertation de cette révision (comment on souhaite organiser cette révision).

plu-saillans-carte-zonage-plu

10h30. La Turbine à Graines commence l’animation de la séance.

Puis l’urbaniste, Claire Bonneton, rappelle ce qu’est un PLU, les documents qui le composent, les acteurs concernés, la procédure.

Qu’est-ce qu’un PLU ?

Document d’urbanisme communal ou inter-communal, qui présente un projet territorial partagé et concerté. Il se compose d’un plan avec des zones et des règles associées qui régissent l’aménagement du territoire et l’utilisation du sol.

Voir la présentation de Claire Bonneton.

Nous sommes ensuite invités à rejoindre la table thématique de notre choix pour commencer le travail de groupe. 7 tables sont proposées :

  • Solidarités
  • Proximité
  • Convivialité
  • Déplacements
  • Mise en valeur du territoire
  • Transition énergétique
  • Insertion urbaine, architecturale et patrimoine

Pour nous ce sera : déplacement (Mélina) et mise en valeur du territoire (Steven).

Puis c’est la Turbine à Graines qui nous donne les règles du jeu :

Recette pour animer un atelier de révision du PLU

  • D’abord distribuer des rôles: deux guetteurs d’ambiance pour la salle, et à chaque table, un scribe, un distributeur de parole, un gardien du temps. Les guetteurs d’ambiance permettent de donner un retour sur le niveau sonore, la capacité à s’entendre et à débattre confortablement. Le distributeur de parole veille à ce que personne ne soit lésé, le gardien du temps, à ce que l’on respecte les consignes dans le temps imparti. Enfin, le scribe est là pour consigner les interventions de chacun.
  • Le travail commence par un premier temps individuel sur post-it: qu’est-ce que cette thématique m’évoque ?
  • Les post-it sont ensuite partagés avec les autres personnes de la table, ce qui fait apparaître des sous-thématiques.
  • On organise les post-it, et on identifie des consensus / non consensus / questionnements, que l’on note dans une grille sur paperboard.
  • Un temps individuel est ensuite donné. Chacun formule des objectifs et enjeux pour la révision du PLU.
  • On partage à nouveau, on débat, on se met d’accord. Et c’est le temps d’écrire sur une autre feuille de paperboard 5 objectifs maximum par table.
  • Les feuilles sont affichées sur les murs de la salle et un temps est donné pour que chacun puisse lire le travail des autres tables.
  • En fin de séance, chaque équipe présente son travail qui peut être questionné et complété par les autres personnes dans la salle. Cette étape n’a pas pu avoir lieu dans le temps imparti ce jour là : 10h-13h. Prévoir donc un peu plus.
  • L’ensemble de ces propositions seront ensuite reprises et synthétisées par l’urbaniste, puis présentées à l’équipe municipale et aux habitants lors d’une prochaine séance.

Sur la table « Déplacements », les idées ne manquaient pas, le plus difficile finalement était de les organiser, de les formuler en enjeux et en objectifs… et de ne pas tomber dans des détails. En tant qu’urbaniste, je constate la capacité de chacun à identifier les points de blocages, les solutions à proposer, les atouts de la ville à préserver… Chacun exprimait sa maîtrise d’usage de la ville. Loin des revendications personnelles que l’on observe souvent dans les débats publics, on avait là des idées qui prenaient en compte l’intérêt collectif.

Au final, chaque table a réussi à formuler ses objectifs. Sur la table déplacement, nous en sommes même arrivés à faire des schémas pour poser les problématiques de circulation, et amorcer des réponses.

PLU Saillans - Rendu des equipes.jpg

Dans la méthode collaborative de la Mairie de Saillans, il y a cette volonté de travailler avec le citoyen en amont et de le réhabiliter comme un expert d’usage. Parce qu’il vit la ville au quotidien, le citoyen en devient de fait un expert, connaissant précisément certaines problématiques que les équipes municipales ou les équipes techniques des villes peuvent ignorer. Faire appel à son expertise est certes long, mais permet une approche complète des problématiques de la ville. Ce travail collectif a également un rôle pédagogique, amenant chaque participant à prendre de la hauteur, à penser l’intérêt collectif, et à être plus conscient de ses droits et des règles qui régissent son quotidien.

Maîtrise d’oeuvre, d’ouvrage et d’usage

Dans le schéma classique, on parle de maîtrise d’oeuvre et d’ouvrage. La première conçoit l’ouvrage et contrôle l’exécution des travaux, la seconde est à l’origine du projet et représente le public. Dans la conception des espaces publics et des bâtiments, l’usager est de plus en plus associé. Futur utilisateur, il connait le territoire sur lequel il vit, ses atouts et ses faiblesses, et est capable de formuler ses besoins auquel le futur ouvrage devra répondre. L’associer en amont est une richesse, qui prend certes du temps, mais qui en fait gagner aussi par la suite : on aboutit à un projet qui répond aux attentes des utilisateurs et on anticipe certaines contestations une fois le projet décidé. Pour les citoyens, cette participation leur tient de plus en plus à coeur. Pour les maîtres d’ouvrage et les maîtres d’oeuvre … c’est une nouvelle habitude à prendre.

 

Voir les autres articles de la série « Saillans, Trémargat : l’engagement citoyen au coeur »

 

Publicités

3 réflexions sur “L’engagement citoyen au cœur (partie 3) – Saillans, ça nous a PLU

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s